Déclaration sur la baisse de l’aide personnalisée au logement

Le mouvement Nouvelle Politique ne peut qu’afficher sa consternation quant à la volonté d’appliquer une baisse de l’aide personnalisée au logement.

L’exécutif aurait confirmé sa volonté d’appliquer une baisse de l’aide personnalisée au logement (APL) à hauteur de cinq euros par mois.

Cette décision apparaît socialement injuste, frappant les personnes dont les revenus et la situation justifient pourtant de percevoir cette aide au nom de la solidarité nationale. Elle fragilise fortement les conditions d’existence des personnes les plus fragiles, les plus modestes, les plus pauvres et les plus vulnérables : étudiants, personnes âgées, jeunes travailleurs, etc.

S’agissant des étudiants pour qui les dépenses mensuelles de logement représentent près de 55 % des dépenses totales, ils perdront ainsi, jusqu’en master, 300 euros sur cinq ans, soit l’équivalent de deux années de mutuelle.

S’agissant des personnes âgées, celles-ci sont doublement touchées du fait de la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG).

Dans un contexte social fragilisé, le mouvement Nouvelle Politique exprime donc sa vive préoccupation quant à des décisions arbitraires et purement comptables prises sans qu’aucune réforme plus globale, pourtant nécessaire, ne soit proposée.